Fruits confits et pâtes de fruits, la Provence, terre de friandises

Partez sur les traces gourmandes de la Provence avec la Confiserie Florian et découvrez l'histoire des fruits confits


Le fruit confit est une longue histoire d'alchimie et de plaisir. Dans l'Antiquité, Chinois, Perses, Grecs, Égyptiens... ont cherché comment conserver les fruits en hiver. À Rome, on servait dans les banquets des fruits cuits lentement dans leur propre jus, additionnés de miel. Au temps des croisades, le fin du fin, pour les chevaliers de retour de Terre Sainte, consistait à se délecter de fruits confits, poires, figues, prunes, ou encore melons confits- qu'adorait Alexandre Dumas -, abricot d'Orient, fraise d'Amérique, cédrat, mandarine, orange de Chine et même, le célèbre marron glacé, géniale idée d'un confiseur italien.

De la confiture de Provence, aux fruits confits


Baignée par le soleil, la Provence, cette terre de jardins, est naturellement au cœur du sujet. En Lubéron, on a toujours fait dans les confitures, dont se régalaient les papes, en pays d'Apt. Urbain V, au XIVe siècle, avait son lot sucré à chacune de ses visites. Clément VII n'était pas en reste, choisit Auzias Maseta, confiseur renommé, comme "écuyer en confitures" et se faisait offrir chaque année des fruits préparés avec miel et raisiné."

Apt, capitale mondiale du fruit confit


Les malins du pays choisirent les plus beaux fruits et au lieu de les mettre en pot en firent des "confitures sèches", cuisinées à base de fruits confits. Jusqu'à ce que la Révolution tranche réputations et saveurs, Apt devint alors une vraie marmite. On y goûtait confitures de zestes et de citron, griottes et cerises confites. Au XIXe siècle, dix-huit fabriques fournissaient l'Angleterre en fruits confits. En 1902, un confiseur d'Apt réussit même à confire un figuier entier, expédié en pièces détachées à l'exposition de Chicago !

Les fruits confits, ambassadeurs de la Provence


Confire, c'est remplacer l'eau du fruit par du sucre et au temps du confisage traditionnel, sept fois au fond du poêlon, les artisans ont remis leur ouvrage. Aujourd'hui, la fabrication s'est modernisée, mais l'esprit reste le même et dans l'atelier gourmand de la Confiserie Florian l'alchimie provençale est restée intacte. Les fruits confits et pâtes de fruits sont confectionnés dans la plus pure tradition. Quelques cuisiniers vont jusqu'à confire les légumes : artichauts, carottes, échalotes, fenouils, oignons ou tomates.

Confiserie Florian
Le Pont du Loup
06140 - Tourrettes-sur-Loup (F)
Tél : 00 33 (0)493 59 32 91
SARL au capital de 38 112 € - Siret : 501 621 395 00018 - TVA : FR86501621395